élytre


élytre

élytre [ elitr ] n. m.
• 1762; gr. elutron « étui »
Aile antérieure dure et cornée des coléoptères qui ne sert pas au vol mais recouvre et protège l'aile postérieure à la façon d'un étui. Les élytres du hanneton.

élytre nom masculin (latin scientifique elytra, du grec elutron, étui) Aile antérieure des coléoptères, fortement sclérifiée, pouvant former un étui sous lequel se replie l'aile postérieure et protégeant celle-ci. ● élytre (difficultés) nom masculin (latin scientifique elytra, du grec elutron, étui) Genre Masculin. Remarque Le mot se rencontre au féminin dans quelques textes littéraires, mais il est masculin dans l'usage scientifique.

élytre
n. m. ENTOM Aile antérieure coriace et rigide de divers ordres d'insectes tels que les coléoptères, les dermaptères, les dictyoptères et les orthoptères. La paire d'élytres protège les ailes postérieures membraneuses, seules aptes au vol.

⇒ÉLYTRE, subst. masc.
A.— ENTOMOL. [Chez certains insectes : coléoptères et orthoptères] Aile antérieure très dure qui recouvre et protège l'aile postérieure. Élytre fascié, mordoré, les élytres des hannetons. La coccinelle qui, sur son épaule, soulevait depuis un moment ses élytres (FRANCE, Orme, 1897, p. 157). Quelques lignes, quelques vers à la mesure d'un gosier d'oiseau ou d'un élytre de cigale (CLAUDEL, Poés. viv., 1952, p. 739) :
Dans les formes, dessins et couleurs qu'on surprend dans l'épaisseur des tissus vivants, par exemple en levant avec le scalpel les couches qu'offre l'élytre des scarabées.
MICHELET, L'Insecte, 1857, p. 384.
B.— [P. métaph., ou p. anal.]
1. [de forme] Il songeait que, dans huit jours, son fils, ici même, serait auprès de lui, sur sa bécane aux élytres d'émeraude (MONTHERL., Lépreuses, 1939, p. 1513).
2. [de couleur] Un revolver de petit calibre, mais excellent, dont l'acier faisait songer à l'élytre des coléoptères bruns et bleus qui bourdonnent (DUHAMEL, Passion J. Pasquier, 1945, p. 208).
3. [Avec le son que produisent les élytres de certains insectes] Puis un étrange bruit d'élytres vint de la forêt. Un minuscule avion aux ailes transparentes et à la frêle carcasse, insolite dans ce monde sans âge, surgit au-dessus des arbres (CAMUS, Exil et roy., 1957, p. 1678).
C.— P. métaph. Synon. aile. À quelque point de l'horizon que vous regardiez, sous quelque aire de la rose des vents que vous vous incliniez, il y a un moulin qui gaiement remue ses larges élytres (DU CAMP, Hollande, 1859, p. 6). Ô sables, ô résines! L'élytre pourpre du destin dans une grande fixité de l'œil! (SAINT-JOHN PERSE, Exil, 1942, p. 219).
Rem. La docum. atteste 1. Élytre, subst. fém. (rare). Les basques de son habit, sur le divan, derrière lui, faisaient de grandes élytres vert pomme (BENOIT, L'Atlant., 1919, p. 201). 2. Élytral, ale, aux, adj. Relatif aux élytres des insectes. Rebord élytral latéral (cf. E. PERRIER, Zool., t. 1, 1893, p. 1245).
Prononc. et Orth. :[]. long ds [i]DG. Ds dep. Ac 1835. Seul mot en -ytre recensé ds Ortho-vert 1966 (mots en -itre : chapitre, mitre, ...; en ître : bélître, épître, ...). Étymol. et Hist. 1764 (E.-L. GEOFFROY, Hist. abrégée des insectes, t. 1, p. XXVI). Empr. au lat. savant plur. elytra (1634, TH. MUFFETT, Insectorum sive Minimorum Animalium Theatrum d'apr. R. Arveiller ds Actas del IX Congreso internac. de linguist. y filol. roman., t. 2, 1968, p. 517), du gr. « enveloppe, étui, fourreau » d'où « étui des ailes des insectes ». Fréq. abs. littér. : 49. Bbg. ARVEILLER (R.). Fr. mod. 1968, t. 36, p. 342 (s.v. élytral). — DUB. Dér. 1962, p. 48.

élytre [elitʀ] n. m.
ÉTYM. 1762; du lat. sc. elytra, grec elutron « étui » et aussi « élytre ».
Aile antérieure (des coléoptères), dure et cornée, qui recouvre l'une des ailes postérieures à la façon d'un étui. Épaulière. || Un élytre. || Les élytres du hanneton. || Élytres fasciés.
1 (…) le scarabée est un scarabée d'or, d'or massif, d'un bout à l'autre, dedans et partout, excepté les ailes (…) Vous n'avez jamais vu un éclat métallique plus brillant que celui de ses élytres (…)
Baudelaire, Trad. E. Poe, le Scarabée d'or.
2 Comme une mouche qui se brosse le ventre puis se passe les pattes sur les élytres (…)
B. Cendrars, la Main coupée, in Œ. compl., t. X, p. 8.
DÉR. Élytral.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Elytre — Élytre Élytres d un hanneton. Un élytre (du grec ἔλυτρον) est l une des deux ailes antérieures, durcies et cornées (partiellement ou totalement sclérifiée), qui recouvrent au repos les ailes postérieures de certains insectes, notamment ceux de l… …   Wikipédia en Français

  • élytre — (é li tr ) s. m. Terme d histoire naturelle. Aile supérieure, cornée, qui recouvre les ailes membraneuses des coléoptères.    Terme de botanique. Synonyme de thèque (thèque est seul en usage présentement). ÉTYMOLOGIE    En grec, enveloppe.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Élytre — Élytres d un hanneton (en haut, de couleur brune). Un élytre (du grec ἔλυτρον, « elutron » qui signifie étui) est l une des deux ailes antérieures, durcies et cornées (partiellement ou totalement sclérifiée), qui recouvrent au repos les …   Wikipédia en Français

  • ÉLYTRE — s. m. (Quelques uns le font féminin.) T. d Entomologie. Nom que l on donne aux ailes supérieures des insectes à quatre ailes, lorsqu elles sont coriaces, peu flexibles, et qu elles protégent les ailes inférieures, comme une espèce de gaîne ou d… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ÉLYTRE — n. m. (Quelques uns le font féminin.) T. d’Entomologie Chacune des ailes supérieures des insectes à quatre ailes, lorsqu’elles sont coriaces, peu flexibles, et qu’elles protègent les ailes inférieures, comme une espèce de gaine ou d’étui. Les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Elytre — Schwarzer Schneckenjäger (Phosphuga atrata) mit Aderung ähnelnder Struktur auf den Elytren Elytren (Einzahl Elytron; gr.: élytron = Hülle, Decke) sind die stets aderlosen Deckflügel bestimmter Insekten. Sie sind durch stärkere Chitinisierung… …   Deutsch Wikipedia

  • lytre — élytre …   Dictionnaire des rimes

  • Interstrie — Élytre Élytres d un hanneton. Un élytre (du grec ἔλυτρον) est l une des deux ailes antérieures, durcies et cornées (partiellement ou totalement sclérifiée), qui recouvrent au repos les ailes postérieures de certains insectes, notamment ceux de l… …   Wikipédia en Français

  • Interstries — Élytre Élytres d un hanneton. Un élytre (du grec ἔλυτρον) est l une des deux ailes antérieures, durcies et cornées (partiellement ou totalement sclérifiée), qui recouvrent au repos les ailes postérieures de certains insectes, notamment ceux de l… …   Wikipédia en Français

  • Élytres — Élytre Élytres d un hanneton. Un élytre (du grec ἔλυτρον) est l une des deux ailes antérieures, durcies et cornées (partiellement ou totalement sclérifiée), qui recouvrent au repos les ailes postérieures de certains insectes, notamment ceux de l… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.